Infidélité : Sa patience cause le repentir de son mari


« 

Mon mari allait sur des sites de rencontres, j’ai fait genre ça ne me dérange pas pour le surveiller.
Il m a cru sa complice, il m a avoué qu’il cherche l argent, qu’il ne voulait pas les toucher.
J’ai quand même ramené une boite de preso.
Ça l’a choqué. J’ai rétorqué :

« les femmes que tu dragues trouveront bizarre que tu ne cherches pas pour les toucher. Prend ça au cas où. »

Un jour, je rentre de voyage plus tôt que prévu et je l ai surpris avec une dans notre lit.
Quand elle est sortie, elle m a dit :

« -T’es qui ? D où tu rentres comme ça chez mon mec et tout?
-Oh excuse ton mec, il a pas du te dire qu’il est marié et moi, je suis la première femme donc toi tu es surement la deuxième, je vais préparer le repas. on va manger ensemble pour faire connaissance car moi, je veux bien une 2eme mais on doit s zimer comme 2 sœurs sinon c’est pas la peine. « 

Elle a pris ses affaires, s’est excusée et est partie.
Mon mari n en revenait pas.
Du coup, comme il a vu que je n interdisais rien du tout, que c’est en Allah, il a jamais recommencer.

Je l ai vécu, comme s il testait mes réactions.
Finalement j’ai gagné et guidé mon mari avec l aide de Dieu.
Je suis devenue sa force, comme il dit, car je suis patiente.
J’ai prouvé que je ne laisserai pas ma place.
Ça l a poignardé de sentiments.
Dans l islam, on dit que la colère est vile et c’est vrai.
Moi même, j’ai tiré la leçon.

Oui, je suis convertie.
Et non je ne l ai pas jetée par la fenêtre.
J’ai pas voulue perdre des hassenets.
De plus, en rendant le mal par intelligence et douceur j’ai rien perdue.
Et si mon mari gagne le paradis grâce a moi parce-que malgré tout j’ai pas été mauvaise avec lui et l ai guidé avec moi, Alors ma récompense sera immense.
Quand tu fais tout en pensant à Allâh, tu t aperçois que le mal n est pas contre toi et que chacun a sa tombe.
La vie ici bas est un test. Et le contrôle de soi fait de toi quelqu’un de fort.
Al hamdoulillah Dieu m a apporter la paix dans mon cœur et la sérénité.

Victime non. Éprouvée oui.
J’ai souffert bien sûr. Pour Allah. Pour lui prouver que je suis capable de vertu qu’ est la patience.
J’ai de la dignité.
Ma réaction ne signifie pas que j’ai accepter. Mais ,je ne me suis pas sentie écraser par ses gestes.
Parce-que ce qu il a fait, c’est contre lui même. C’est lui qui sera juger pour ça.

 »
Source : Le vrai couple en islam, 1er Mars 2016

Publicités

Temoignage d’une femme évadée de Daech


Au nom d’Allâh , le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux


Suite au précédent témoignage, nous savons que certaines femmes ont été incité à rejoindre la Syrie par des hommes suivant la voie du takfirisme.

*Ils se servent de vidéos véhiculés par les terroristes(musiques, attaques, promo) pour inciter les femmes afin de les rejoindre dans leur route pour la Syrie.
*Ils banalisent la vision de la barbarie et de la violence, en prétendant que ceci est tout à fait naturel et normal.
*Ils se présentent d’une image de gentil et se montrent de plus en plus violent et agressive.

Mais si celà concerne l’incitation, qu’en est-il de celles qui ne pourront jamais témoigner? Qu’en est-il de celles qui ont été séduites par cette incitation et les ont rejointes en Syrie?
Qu’est ce que les adolescentes et autres femmes subissent auprès de Daesh?
Voici le temoignage d’une musulmane évadée de Daesh:

« Je vais vous raconter ma petite histoire personnelle que vous n’êtes pas obligés de lire. Tout d’abord mes sœurs sachez que si je dévoile ce pan de ma vie privée c’est que je veux votre bien et je souhaite vous mettre en garde du danger qu’il y a là-bas.

Assalam alaykunna wa rahmatullahi wa barakatuh
Pour commencer je vais me présenter un peu, je suis une sœur de 18 ans, je vis dans les environs de Lille (59).

J’étais comme beaucoup d’entre vous assez souvent sur ma page Facebook pour partager de bons moments et des rappels sur la religion avec les sœurs que j’avais en amies. J’ai fais de magnifiques rencontres, j’ai appris tellement de choses et je suis devenue meilleure grâce à elles. Jusqu’au jour ou un frère, enfin si on peut appeler ça comme ça est venu GÂCHER MA VIE. Il est venu à moi profitant de ma naïveté et pour bien sûr m’arracher à ma famille.

Je n’acceptais pas les hommes. Et je ne répondais donc pas à leurs messages non plus. Je ne sais pas ce qui m’a pris de répondre à ses messages mais quelque chose m’y poussait. Donc il est venu à moi, et m’a demandé si je comptais faire la hijra, je lui ai répondu que oui, mais une fois mariée Bi idni Llah. Il m’a dit qu’il ne fallait pas impérativement être mariée pour émigrer pour la cause d’Allah soubhanou wa taa’la. Et que là où il était il y avait beaucoup de frères qui souhaitaient se marier (dont lui) bien évidemment, il l’avait précisé. Il m’a fait un lavage de cerveau jusqu’à me dire qu’il avait émigré en Syrie et qu’il était dans le camp de « Dawla ». Il me faisait nassiha (conseil/rappel) tous les jours me disant de quitter ce pays de kouffr, que vivre sous les lois du Trés-Haut était obligatoire et que chaque jour passé ici était des péchés pour moi.

Il m’a « vendu du rêve ». Je l’ai donc naïvement écouté, deux mois après j’étais bêtement tombée amoureuse de lui, je suis partie le rejoindre sans prévenir personne et laissant ma famille inquiète sans nouvelles. Logiquement direction Turquie mais il avait tout prévu pour ne pas que je me fasse attraper par les autorités françaises. J’ai dû contourner la France et prendre mon billet d’avion à l’étranger.

J’ai eu toutes les raisons de faire demi-tour durant mon trajet mais malheureusement je ne l’ai pas fait… Je suis bien arrivée en Turquie où un passeur devait venir me chercher, je suis sortie de l’aéroport vers deux-trois heures du matin. Et aucun passeur n’était là. J’ai donc pris un hôtel, et j’ai contacté le frère. Il m’a rassurée et m’a dit de me reposer et que tout allait s’arranger demain. Le lendemain deux frères de Daesh sont venus me récupérer en voiture pour m’emmener dans une maison remplie de sœurs Russes qui allaient également en Syrie rejoindre un homme. Au bout de trois jours ces deux hommes m’ont emmenée accompagnée d’une sœur à une gare de bus pour aller jusqu’à Gaziantep car c’est la ville la plus proche de la frontière… Après dix heures de bus, un passeur nous attendait là-bas et nous a déposées dans une autre maison.

Quelques heures après un camion rempli d’hommes et de femmes est venu nous récuperer et nous a déposées le plus prés possible de la frontière. On a dû courir pendant à peu prés de trois minutes pour atteindre la Syrie. Après cela, des hommes ont pris tous nos bagages et nous ont enfermées dans une maison vétuste, insalubre, sans électricité et pleine de femmes et d’enfants. Le frère m’avait promis de me récupérer dès mon arrivée mais j’ai vécu une semaine dans cette maison puis deux semaines dans une autre. C’est donc au bout de trois semaines qu’on m’a déposée à Raqqa, la capitale, où je me suis mariée avec ce frère. Sur la route j’ai pu voir des décapitations d’hommes en public, des crucifixions, et je passe les détails. C’était l’horreur sans parler des avions qui bombardaient constamment.

J’ai vécu cinq mois avec cet homme comme une esclave, il n’était jamais là, il me délaissait, j’étais toujours seule et enfermée. Les seules fois où il rentrait c’était pour manger et pour assouvir ses besoins d’homme. Il est devenu violent envers moi jusqu’à me pousser du balcon. Je n’ai pas été hospitalisée faute de moyens et d’expérience et je ne sais toujours pas marcher correctement à l’heure d’aujourd’hui.

J’ai donc divorcé et on m’a remariée de force avec un Chichène, qui lui était obsédé sexuellement et très violent. Après neuf mois de calvaire j’ai pris mon courage à deux mains et j’ai réussi par la grâce du Trés haut que je remercie tous les jours à m’enfuir de ce pays et à retrouver ma famille…. Qu’Allah swt vous préserve de tout ça.

Mes sœurs je vous aime fi Allah, faites attention à vous pour l’amour d’Allah. Le haqq n’est pas là-bas, n’allez pas rejoindre ce clan de chiens de l’Enfer. Ce sont bel et bien des khâwarijs…. Et je connais beaucoup de sœurs de France ou d’ailleurs qui voudraient revenir mais une fois entrées là-bas c’est interdit d’y sortir, du moins pas vivant…« 

Source: sunna-magazine.com

Du Terrorisme à l’islam authentique


Au nom de Dieu le tout miséricordieux le très miséricordieux.


Au nom de Dieu le tout miséricordieux le très miséricordieux.

Comment le groupe takfiriste reconnu, Daesh, recrute t’il ? Comment parvient-il à corrompre les mères de l’humanité? à quel point la voie des pieux prédécesseurs(As-salafiya) est-elle différente de la voie des terroristes? à quel point les médias les plus connus mentent-ils?

Voici le Témoignage d’une Sœur :

« Aujourd’hui, si je tiens à faire ce témoignage c’est tout d’abord pour éviter à certains frères, certaines sœurs de se faire piéger comme je l’ai été wa Li-l-Llahi Al Hamdu par la permission d’Allah Sami’i l’Alimi tout s’est très vite arrêté…

J’étais dans les débuts de ma pratique religieuse donc j’essayais d’être pratiquante au maximum: je priais, je jeûnais tous les lundis/jeudis, je ne ratais pas un seul jumu’a pourtant ce n’est pas obligatoire pour la femme, c’est même préférable de prier chez soi, je lisais et j’apprenais chaque jour le Qur’an, etc.

J’avais tout juste 14 ans, je venais de porter le jilbeb, tout le monde ( y compris mes proches) m’a tourné le dos, on me disait que je gâchais ma vie, que je ne le porterais pas longtemps, que c’était ma crise d’adolescence etc.

Mais Subhana Allah j’avais une incroyable envie d’apprendre la science, c’était surprenant mais… Vers qui me diriger maintenant que tout le monde est contre moi, qui m’enseignerait la science ?

J’ai donc crée un Facebook comme plus personne ne me parlait, j’en avais besoin et je voulais connaître le début de l’islam, la vérité sur l’islam, j’ai donc posté en anonyme disant que je souhaitais rencontrer des personnes pour m’aider à avancer dans la religion… Chose que je n’aurais jamais dû faire!

Je suis tombé sur une sœur agréable, gentille, qui avait une certaine connaissance que je n’avais pas , qui parlait l’arabe etc. Je l’admirais pour cela, étant pieuse je l’écoutais donc attentivement et je suivais ses conseils à la lettre. Après plusieurs semaines je m’étais confiée à elle en lui racontant mes épreuves, mon enfance, mes appréhensions, ma motivation, mes peines, mes joies, ma solitude, etc.

Puis elle me dit alors qu’un frère pouvait m’aider à résoudre tout cela. J’ai donc accepté mais j’étais gênée. Elle me transféra alors son Facebook, le frère m’ajouta puis nous parlions au fil du temps, je lui racontai aussi mes problèmes, puis il me conseilla etc. Au début il était très calme et très doux. J’avais des faiblesses dans mes prières (prier à l’heure), j’avais des baisses de foi… Parfois on était en pleine conversation et il stoppait tout masjid pour lire le Qur’an ou pour écouter un prêche etc. Il se rendait toujours au ce qui augmentait mon admiration.

Un peu naïve dans les débuts, je me suis attachée à lui sans forcément le vouloir. Il me proposa alors au fil des mois de l’épouser, j’avais 15 ans à ce moment. Je lui avais répondu que j’étais trop jeune, que ma famille ne voudrait jamais, il insista en me disant que de toute façon je n’ai pas de mahram donc même si ma famille ne voulait pas, le mariage serait valide. Au fur et à mesure il m’envoya des hadiths sur le bienfait de se marier jeune, puis sur la Hijra, le fait d’émigrer en terre d’islam etc. Il me disait que le vrai islam se trouvait au Shâm en Syrie, que c’était là-bas que la loi d’Allah était mise en pratique. J’étais éperdument attachée à lui, je croyais en ses paroles, aveuglée par l’amour.

Progressivement j’ai voulu vivre avec lui, partir avec lui et oublier tous mes soucis ici. Il n’y avait que lui qui me comprenait, j’avais une terrible haine envers ma famille, mes amis… Le frère me disait que c’était des mécréants, qu’ils ne se soumettaient pas à la sharia (Loi d’Allah), qu’on devait leur couper la tête s’ils ne se repentaient pas, qu’il fallait que je le rejoigne en Syrie. J’avais peur de partir seule car même le train je ne l’avais jamais pris seule. Je lui dis alors que j’étais d’accord mais qu’une sœur devait m’accompagner car seule je risquais de paniquer. Je le répète je n’ avais que 15 ans mais physiquement j’en paraissais 20, ce qui était facile pour passer à l’aéroport…

Je continuais encore et encore à parler avec lui, ma haine augmentait de plus en plus, il me montrait des vidéos d’enfants, de femmes torturées, je m’effondrais et je pleurais sur leurs malheurs que l’on voyait dans chaque vidéo. Il m’avait envoyé des Hadiths où l’on pouvait lire qu’il fallait leur couper la tête. Ça m’a un peu refroidie mais je lui faisais confiance, il répétais sans cesse: « C’est la loi d’Allah! On tue les mécréants pour obtenir une terre musulmane! Un pays musulman où on applique la loi d’Allah! »

Il m’envoya alors des vidéos où il coupait des têtes avec d’autres frères. Au début j’eus très peur mais au fur et à mesure je regardais cela comme si je regardais un sketch de Gad El Maleh… C’était devenu normal pour moi, même dans la rue quand je marchais on m’insultait je répondais: » le sabre vous attend, le sabre vous attend! »… Allahuma al musta’an !Il me disait de quitter la France, de le rejoindre car la France serait la prochaine cible visée par les bombardements à cause de la loi interdisant le niqab !

Un autre jour, je venais encore de me disputer avec ma famille… Je me suis réfugiée dans ma chambre pour regarder des vidéos encore des vidéos toujours des vidéos… J’ai reçu un appel,c’était lui. Je décroche, en larme, je lui dis que j’étais prête à le rejoindre, qu’il pouvait me faire les faux papiers etc. Il me dirigea alors vers une sœur qui devait m’accompagner, elle aussi devait se marier là-bas, on a donc échangé pendant plusieurs semaines, on s’entendait bien, on avait la haine contre les musulmans qui ne suivaient pas notre voie…La sœur était chargée de récupérer les papiers, moi j’avais réussi à me faire un peu d’argent en demandant à ma famille prétextant que c’était pour aller au grec ou acheter des livres pour l’école.

La semaine de mon départ j’ai donc fait mon sac que je cachais dans l’armoire, un sac pas trop rempli pour ne pas me faire démasquer… Le frère m’avait dit de prendre le strict minimum (sous-vêtements, pyjama, deux/trois jilbabs/ 1 niqab/ et pour ce qui était des vêtements juste 2 tenues de rechange car il se chargerait de m’acheter le reste) il m’avait également dit d’enlever ma puce de mon téléphone une fois avec la sœur, de la casser et de la jeter afin qu’on ne nous localise pas. Mon sac était donc préparé, deux jours avant mon départ j’étais très angoissée à l’idée de partir, je ne savais pas ce qui allait m’arriver, ça faisait des mois et des mois que je parlais avec le frère mais bon… Je me suis dis qu’il fallait que je fasse la prière de consultation ! Je l’ai donc faite et le lendemain matin ( la veille de mon départ) j’ai désactivé mon compte Facebook, je ne souhaitais plus partir. Pourquoi ? Je n’en sais rien… Pourtant j’avais toujours cette haine contre les mécréants qui m’envahissait !

Je suis restée comme ça dans l’angoisse pendant à peu près deux semaines; puis pendant une semaine j’ai fais la prière de consultation et lors de mes sujud je demandais à Allah de me guider vers le droit chemin ! Le chemin de la vérité ! Des pieux et vertueux ! Et de me détourner du chemin de ceux qui ont encouru Sa colère !

Quelques jours plus tard je suis tombé sur un dars du minhaj salaf Salih. Lors d’une rencontre entre sœurs j’ai fait la connaissance d’une sœur, on a échangé longuement et je me suis confiée à elle. Le soir même elle m’a conseillé et m’a apporté les preuves et m’a éclairé au sujet des takfiri/khawarij, j’étais alors en larmes, en larmes… J’étais partagée entre la joie, le bonheur qu’Allah aza wa jaal m’a octroyé et qu’Il m’avait préservée de cela, et le dégoût de ma personne, comment avais-je pu être aussi naïve ? Comment avais-je pu être si méchante ?

Petit a petit j’ai appris les règles de base du minhaj, je me suis dirigée vers la croyance authentique , le tawhid , les trois fondements, les 4 règles al hamdu lillah malgré le fait qu’à plusieurs reprises j’ai essayé de trouver une erreur, une faille dans cette aqida, dans ce minhaj, je n’y ai jamais réussi… Subhana Allah !

Aujourd’hui j’ai plus de mal à jeûner tous les lundis et jeudis, je ne vais plus au jumu’â, je me suis éloignée de pas mal de personnes mais al hamdu li-Llahi je sais que ma aqida est sahiha, que mon minhaj est sahih ! Et je n’ai aucun doute à ce sujet !
Je suis toujours en conflit avec ma famille mais contrairement à avant je patiente et je fais preuve d’endurance, je fais preuve de sagesse en leur montrant la vérité, la voie des salafs, ce qui est difficile mais j’ai espoir en Allah !

Donc un petit conseil aux frères et aux sœurs :

« Ne vous laissez pas influencer par n’importe qui, soyez sincère, cherchez sincèrement la vérité, ne cessez pas d’invoquer Allah sur votre guidée , éloignez-vous de la mixité, et des mauvaises personnes… »

Qu’Allah raffermisse notre foi sur le haqq ! Qu’Allah nous guide sur minhaj al haqq !

Qu’Allah fasse de nous des femmes pieuses et vertueuses et qu’Il fasse de nos frères et hommes pieux et vertueux !

Qu’Allah nous accorde une science utile !

Qu’Allah nous éloigne des gens de l’innovation et nous rapproche des gens de la sunna !

Qu’Allah nous accorde un époux salih, wa une épouse saliha !

Qu’Allah nous accorde une descendance pieuse et vertueuse parmi les gens de la sunna qui n’encourront pas Sa colère ! »

source tirée de l’article original de sunna-magazine.com

Si vous souhaitez vous aussi transmettre votre témoignage  -> contact

JABHAT ISLAMIYA – Qui sont ces resistants Syrien?


Bismillâhi rRahmâni rRahim.

Nous ne cesserons d’être divisés tant que nous nous unissions pas sur une parole commune qui est « Lâ ilaha illa Allâh, Muhammadan Rassoullâh » et que notre compréhensoin ne soit pas basé sur le Qu’ran & la Sunna Selon la Compréhension des Salafs Salih. Ce n’est pas un secret que les groupes armées khawarij en Palestine et en Syrie s’entretuent et se rendent mécréant mutuellement. Comment s’unir avec autant de bannière et emir différent.
Jabhat islamiya temoigne que l’ASL est en réalité une millice armée laïque. jabhat islamiya a temoigné également ,en vidéo‚ avoir capturé un combattant d’EIIL qui a reconnu être Judaïste. Ils expliquent qu’à la base jabhat islamiya était des resistants syrien puis que leur groupe s’est internationalisé. Le groupe de frêre resistant jabhat islamiya apprenent leur religion de Jarbou, Ghounayman et rejette le Gouverneur de l’Etat Salafi d’Arabie ainsi que les savants de la sounnah. jabhat islamiya n’a donc aucun lien financter avec l’Arabie et Savants

ECLAIRCISSEMENT DE LA MOSQUÉE DAR AT-TAWHID


« Assalamou alaykoum wa rahmatu Lahi wa barakatuh.

Louange à Allah Seigneur de l’univers, et Prière et Salutation sur le Prophète Mohammad (salla Allahu ‘alayhi wa salam).

Ceci dit:

Il y a de cela environs 1 mois un communiquer et un désaveu a été fait par le frère Prédicateur Othman Abou Layth Al Armany (qu’Allah le préserve) concernant la direction du Masjid cette personne qui était visé n’était autre que le Président de l’Association.

Le Président de l’association n’a pas dévoilé son idéologie au début du projet mais bien après que la mosquée ait été fondée.
L’ensemble des dirigeants et certains prédicateurs ont patientés et ont essayé de lui faire nassiha sur certains point (Les références qu’ils prenaient, le takfir mou’ayin des Houkams, le mépris qu’il avait envers certains savant de la sounnah…)

Après avoir patienter et conseiller, le Président s’entêtait et ne nous consultait plus mais prenait les décisions seul et essayait de s’imposer.

Par la suite nous avons décider de lui demander de se retirer pour éviter toutes fitna. Par la grâce d’Allah il a accepté cela.

La nouvelle direction veillera a ce que la mosquée Dar At Tawhid soit sur les traces de nos pieux prédécesseurs.

Wa salamou ‘alaykoum wa rahmatuLahi wa barakatuh. »

Source: Communiquer publié le 1er Juillet 2014 par la Mosquée Dar At-Tawhid

Ibrahim abou talha s’exprime sur le Centre Educatif du Palmier


Bismillâhi rRahmâni rRahîm

L’étudiant en science, Imam et Professeur Ibrahim abou talha s’exprime sur le C.E.P

Le conferencier du site Lavoiedroite.com et dourous-bobigny temoigne sur son experience avec ce centre.

Dans cet audio, ce prédicateur recommandait par le Savant du hadith Wassiou l Abbas donne également un éclaircissement au sujet de son départ du Centre du Palmier

Cet enseignant en Dogme Islamique, en langue arabe, et en Jurisprudence avait dejà par le passé réfuter dans ses audios(Les 3 fondements et Kitab at Tawhid) certaines grâves erreurs de ses collegues de travail à l’époque (Eric Younous sur l’existence du Tawhid[et ici] et Hatim sur la présomption d’innocence)

Audio ici

Source : L’Association Al bounyane, Hijraalbounyane et Les Gens du Athar

Une mère interdit de repas son enfant musulman


Au nom de Dieu, le tout miséricordieux et le très misericordieux.

location vaisselle assiette julia

« Ni les Juifs, ni les Chrétiens ne seront jamais satisfaits de toi, jusqu’à ce que tu suives leur religion. -Dis : « Certes, c’est la direction d’Allâh qui est la vraie direction ». Mais si tu suis leurs passions après ce que tu as reçu de science, tu n’auras contre Allâh ni protecteur ni secoureur.» {S. 2 V. 120}

« Dans le Livre, Il vous a déjà révélé ceci: lorsque vous entendez qu’ on renie les versets d’ Allah et qu’ on s’ en raille, ne vous asseyez point avec ceux-là jusqu’à ce qu’ ils entreprennent une autre conversation.
Sinon, vous serez comme eux. Allah rassemblera, certes, les hypocrites et les mécréants, tous, dans l’ Enfer. » (Coran,4.140)

Depuis ce Samedi 28 Mars 2014, une mère de famille interdit à un de ses enfant musulmans de manger tout type de repas au foyer.

Cet femme française d’origine congolaise et de confession chrétienne, explique cet decision ainsi:

Cet mère, approchant de la cinquataine, revenant d’une journée de travail à EDF, ordonne à son fils de l’aider à remonter les courses dans l’appartement.

Son fils qui avait fait comprendre à sa famille par le passé, qu’il n’avait pas le droit de s’assoir dans une table contenant des contenues illicites tel l’alcool, le porc, ainsi que de consommer ou transporter ces produit, accepta d’aller l’aider.

« Celui qui croit en Allah et au jour dernier ne doit pas s’asseoir devant une table où le vin est servi » (rapporté par at-Tirmidhi, voir al-adab, 2725)

Après plusieurs montés et décentes, la mère ordonna au fils de ramener ce qui reste à l’apportement.
Le fils accepta et descendit.

Mais le fils observa que Les éléments restant étaient un pack de lait et un sac contenant certain contenu illicite.
Le fils, revenu avec le pack de lait et expliqua clairement à sa mère qu’il n’avait pas le droit de transporter ce dernier.
C’est alors qu’elle décida d’interdire formelement de se nourir de tout type de repas chez elle.

C’est donc un grand bienfait qu’Allâh a fait pour ceux qui sont né parmi une famille musulmane.
Et c’est aussi un grand bienfait qu’Allâh a fait pour ceux qui sont né parmi une famille non-musulmane de sortir des ténèbres vers la lumière.
Al hamdoulillâh

Oum Soulayman, Du Catholicisme à l’Islam



«Après ma conversion, ma mère est parti voir le prêtre. Elle lui a dit que j’étais musulman. Il a dit à ma mère : Votre fils va en Enfer!

Quand ma mère a entendu le prêtre, elle a commencé à avoir des doutes en le christianisme.Elle appelait les prêtres…Les prêtres ne pouvaient pas répondre à ses questions. Elle me demandait de leur parler, mais ils ne pouvaient pas répondre.

Puis elle me posait des questions sur le Tawhid et sur Jésus et sur la Trinité. Je lui montrais que la Trinité est fausse. Je lui montrais qu’on ne devait pas prier Jésus, Marie ou les Saints, mais Dieu seul. Et lentement elle a compris.

Puis en 1993 elle est devenue musulmane avec ma petite soeur. Elle est morte musulmane en 2010 Rahimahallah.

Elle était Salafiyyah et elle détestait les Bid’ahs. Elle est enterrée au cimetière Islamique ici à Laval.

Qu’Allah lui fasse miséricorde, lui pardonne ses péchés et la fasse entrer dans son Paradis avec les pieux. »

source : @SulaimanHayiti